Rechercher
  • Caroline Lessard

E-commerce: Les premières étapes pour ouvrir son commerce électronique

Lancer son e-commerce peut faire peur lorsqu’on regarde toutes les tâches à faire pour arriver à faire une première vente. D’abord, sachez qu’il ne faut pas attendre que votre boutique soit parfaite pour la lancer: elle ne le sera jamais! Il y aura toujours des ajustements à faire et si vous attendez d’avoir tout fait, vous ne lancerez jamais votre boutique. J’ai décidé de vous dresser les 10 étapes de base à faire pour vous lancer, et arriver à faire une première vente.





1- Quoi vendre?

Vous vous dites certainement que c’est la base. Mais, saviez-vous qu’il est important de vous pencher sur cette question très attentivement? J’ai écris un article qui pourrait vous aider à choisir quoi vendre selon vos valeurs et votre vision. Sans prendre le temps de s’arrêter à ce point, qui semble simple, l’avenir de votre boutique pourrait ne pas être celui que vous souhaitez.


2- Le nom d’entreprise / Acheter son nom de domaine

Ceci est une étape très importante également. C’est primordial de trouver un nom qui vous représente bien, que la clientèle pourra accrocher et se rappeler. Saviez-vous qu’il y a des sons qui attire plus l'ouïe, certains qui donne confiance, ou que le cerveau va enregistrer plus facilement, ou encore qui sont plus vendeur? Souhaitez-vous vendre au marché francophone seulement ou vous souhaitez percer le marché anglophone? Une fois ces décisions prises, vous pouvez acheter un nom de domaine (Vous pouvez l’acheter sur GoDaddy par exemple). Personnellement, je vous suggère d’acheter les noms de domaine .com et .ca. Également, prenez les noms de domaine connexes. Si je vous donne l’exemple de ma boutique personnelle, j’ai pris bijouxescargot.com, bijouxlescargot.com, bijoux-lescargot.com et plus encore! Ils sont tous redirigés vers le site internet de la boutique. Pourquoi? Parce que si une personne fait une erreur de frappe lorsqu’il entrera l’adresse Web, vous ne perdrez pas ce client. Il pourra être redirigé directement sur le site, sans même qu’il s’en aperçoive.


3- Le style de site Web

On arrive ici dans l’une des partie de je préfère lorsqu’on lance un e-commerce: le site internet. C’est comme décorer sa maison. On veut que ça nous représente bien, que ce soit accueillant, propre (lol) et qu’en un seul coup d’oeil, on puisse savoir le genre de personne à qui on a affaire. Souhaitez-vous un décor plus épuré ou “Vintage”? Quelles seront vos couleurs de Branding? Afin de prendre de bonnes décisions, prenez le temps d’aller voir les sites internet de vos compétiteurs, ainsi que d’autres entreprises que vous affectionnez beaucoup. Prenez en note tout ce que vous aimez et tout ce qui ne vous rejoint pas. Évaluez également votre Avatar (Votre clientèle cible aime quoi? À qui voulez-vous parler? Quel est son âge? Son statut social?...). En établissant vraiment très clairement à qui vous désirez parler, vous aurez plus de facilité de bâtir le décor de votre site Web. Faites également des tests. Trouvez dans votre entourage des personnes qui représentent vraiment très bien votre clientèle cible. Demandez-leur ce qu’ils préfèrent. Cela peut aller du logo aux couleurs employées.


4- La plateforme Web

C’est également une bonne question à se poser. Où loger notre site Web? Il n’y a pas de bonnes ou de moins bonnes réponses. Il faut vraiment voir comment vous êtes VOUS! Je m’explique! Si un problème avec le site internet arrivait, un bug informatique ou avec les paiements, seriez-vous capable d’y remédier vous même? Allez-vous bâtir votre site vous même ou vous allez utiliser les services d’un graphiste? Si vous vous sentez à l’aise avec la programmation, à réagir rapidement par vous-même, des sites wordpress, par exemple, peuvent être un excellent choix. Pour ma part, j’ai choisi comme hébergement de site Web Shopify. Je voulais avoir la tranquillité d’esprit. Quand il y a un problème, ce sont eux qui s’en occupent. Donc, cette plateforme là, qui est vraiment super, offre plusieurs avantages et il est possible d’avoir un site internet pour un coût mensuel très minime.


5- Création des réseaux sociaux

D’abord, choisissez minutieusement vos réseaux sociaux. Cela va aller d’emblée avec votre clientèle cible. Sera-t-elle plus sur Facebook ou Instagram ou Pinterest? Chose certaine, en 2020 il faut être présent sur les réseaux sociaux. C’est une excellente façon de convertir et faire des ventes. Une fois les types de réseaux sociaux choisis, il vous faut réserver le nom de votre page, créer une page couverture ainsi qu’un photo de profil. Vous aurez des informations complémentaires à inscrire telles que votre mission, horaire, tarifs. Je vais vous mettre en garde avec une approche que plusieurs font. Il est possible d’acheter des followers sur ces réseaux. Le nombre de like pourrait être avantageux et impressionnant. Par contre, cela vous nuira par la suite sur votre trafic organique, et donc sur le coût de votre publicité payée. Il y a plusieurs façons d’aller chercher de vrais personnes, qui pourront convertir en clients. Je peux même vous aider personnellement à le faire. C’est ce qui a fait de ma boutique Web une si grande réussite.


6- Choisir les modes de paiements

Si je peux me permettre, pour avoir une boutique Web qui a une plus grande portée de clients, il vous faut accepter les paiements par carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex) et PayPal. Dans la première version de ma boutique Web j’acceptais que les paiements par PayPal parce que dans ma tête, on pouvait payer par cartes de crédit avec ce système. Oui, c’est vrai. Mais, dans la tête des clients, ceux qui veulent payer avec carte de crédit, cela semble compliqué. Ils vous diront qu’ils n’ont pas de compte (même s’ils ne sont pas obligés d’en avoir un!), ou cela les décourageront ou encore, auront moins confiance d’acheter. Je le sais que cela peut avoir l’air niaiseux. Mais, c’est la vérité! Une fois que j’ai ajouté les paiements par carte de crédit, mon chiffre d’affaires à fait un bond impressionnant. Si vous utilisez Shopify, vous n’aurez pas besoin d’avoir un compte Stripe. Si vous choisissez par contre d’avoir un site Wordpress, vous aurez besoin d’aller chercher ce service auprès d’un tier. C’est également l’une des raison pourquoi j’ai choisi Shopify. Ça simplifie même ce type de processus.


7- Compte pour infolettre

Saviez-vous que c’est prouver qu’une personne dans votre banque de courriels est plus sujet à acheter de vous, beaucoup plus qu’une personne que vous rejoindrez sur Facebook? C’est hyper important d’avoir une liste de courriels. Si vous focussez que sur Facebook par exemple, et qu’un jour votre compte est fermé...que ferez-vous? Si vous avez une liste de personnes que vous pouvez rejoindre via leur courriel, vous aurez accès à des clients potentiel. Il y a plusieurs sites qui vous offrent ce service. Personnellement, j'utilise MailChimp. Il est gratuit jusqu’à ce que vous ayez atteint 2 000 abonnés. Il est simple d’utilisation et il fonctionne très bien.


8- Installer les programmes de statistiques

Je le sais que cela sonne “beige” comme terme. Vous vous sentirez perdu au début avec toutes ces informations. Mais, elles sont vitales pour la santé de votre boutique. J’utilise Google Analytics personnellement. Cela me donne le pouls de ma boutique. Où les clients se rendent? Où quittent-ils la boutique? Qu’en est-il du taux de rebond? Dans un magasin avec pignon sur rue, vous pouvez avoir des informations de votre clientèle. Sans un système de statistiques, vous devenez littéralement aveugle par rapport à votre boutique.


9- Fixez vous des objectifs

Oui, le premier objectif sera de faire une première vente. Mais, vous devez vous fixer des objectifs mensuels et annuels. Combien voulez-vous vendre? Quel sera le montant de votre panier moyen? Combien de ventes souhaitez-vous avoir par jour? Combien souhaitez-vous avoir de visiteurs sur votre site Web? C’est important de bâtir son plan de match avant de partir. Par la suite, si vous chiffres étaient trop ou pas assez ambitieux, vous pourrez ajuster.

10- L’expédition

On me pose souvent la question: Est-ce que j’offre la poste gratuitement ou je charge à ma clientèle? Il n’y a pas de bonne réponse encore ici! Tout dépend de votre clientèle cible. Demandez-leur! Ensuite, vous devez établir avec quel transporteur vous ferez affaire. Ensuite, vous devez réfléchir à votre emballage. Personnellement, j’utilise Poste Canada et j’ai installé une application de BusterFetcher qui m’autorise à avoir des remboursements de frais postaux. Allez voir! Ça vaut la peine.


J’espère que ces informations vous seront utiles pour vous lancer. Sachez que je peux également vous aider si vous vous sentez perdu dans tout cela!

0 vue

©2020 by Caroline Lessard